• Vivre pour écrire
Vivre pour écrire

Vivre pour écrire

Dans cet entretien avec le journaliste Youcef Merahi, Anouar Benmalek analyse, s'émerveille, s'indigne, dénonce, se souv ient, révèle et raconte sa vie et son prolongement naturel : l'écriture. Mais si l'écriture est sa « raison de vivre », son pays, l'Algérie, occupe une place importante dans ces entretiens. Peu adepte de la langue de bois, Anouar Benmalek ne mâche pas ses mots lorsqu'il parle du régime, de l'armée ou de la religion. Ce qui lui vaut nombre d'inimitiés, mais il en faut plus pour le faire taire. Né en 1956 à Casablanca de père algérien et de mère marocaine, il est membre fondateur du Comité algérien contre la torture. Ecrivain fécond, plusieurs fois primé, traduit dans une dizaine de langues, il est considéré aujourd'hui comme un écrivain majeur, à la plume incisive et au talent universel. Il a publié entre autres : Les amants désunis, L'enfant du peuple ancien, L'amour loup, Ce jour viendra (tous au Livre de Poche) et plus récemment L'année de la putain et O Maria (tous deux chez Fayard). Il vit aujourd'hui à Paris. L'Express : « Un Faulkner méditerranéen » Le Monde : « Un art de visionnaire. » Le Magazine littéraire : « Un imaginaire romanesque exceptionnel » Minneapolis star tribune : « Peut-être le romancier le plus important provenant d'Algérie depuis les premiers écrits de Camus ». Voir la suite

  • 291477320X

  • Zellige

  • Lingua