• Ecritures du mal : la boîte de Pandore
Ecritures du mal : la boîte de Pandore

Ecritures du mal : la boîte de Pandore

El túnel (1948, Argentine) d'Ernesto Sábato, Cuentos completos (1953-1984, Paraguay) d'Augusto Roa Bastos, Los vivos y l os muertos (2009, Bolivie) d'Edmundo Paz Soldán sont traversés par le contexte historique mondial et latino-américain des XXe et XXIe siècles. Celui-ci influe sur les différentes manifestations du mal et sur les modalités esthétiques choisies pour l'écrire et le représenter. Dans les trois ouvres de genre différent, tout en révélant la vulnérabilité de l'être, du corps et de l'âme humaine, le mal se manifeste dans nombre de ses dimensions individuelles et collectives. Dans cette tension entre le mal et la vulnérabilité, chacune des trois écritures trouve et repousse les limites que lui impose sa propre mise en discours et participe par là même des continuités et des ruptures qui sont celles de la littérature latino-américaine depuis les soixante dernières années. Agrégée d'espagnol, Carla Fernandes est professeur des universités (Université Lumière Lyon 2). Elle a notamment publié Augusto Roa Bastos. Écriture et oralité (L'Harmattan, 2001) et Fronteras de la literatura paraguaya. La obra de Renée Ferrer (Editorial Arandurã, 2005). Voir la suite

  • 2130581838

  • Puf

  • Grands Penseurs