• La grotte Cosquer
La grotte Cosquer

La grotte Cosquer

En 1985, Henri Cosquer, scaphandrier professionnel, découvrit un étroit boyau, au pied d'une falaise du cap Morgiou, prè s de Marseille, à trente-sept mètres sous le niveau de la mer. Ce n'est qu'en juillet 1991 qu'il identifia des peintures préhistoriques à l'intérieur d'une salle émergée, à cent cinquante mètres de l'entrée du couloir. Peintures et gravures étaient en bon état de conservation, car la moitié supérieure de la salle ornée ne fut jamais recouverte par l'eau. Le ministère de la culture chargea Jean Clottes et Jean Courtin de la première étude scientifique de la grotte, qui fut menée à bien au cours de deux missions de plongée, en 1991 et 1992. Ce livre propose les résultats de leur enquête. Les prélèvements directs sur les peintures ont donné les plus anciennes dates radiocarbones connues au monde pour une grotte ornée. L'abondance et la singularité des peintures et des gravures la mettent au premier rang des grandes découvertes : quarante-six mains, une centaine d'animaux terrestres et marins rarement ou jamais observés, et de très nombreux signes géométriques couvrent les parois. Autant de sujets et de raisons pour les auteurs de faire un bilan rigoureux de nos connaissances. Jean Clottes, préhistorien, conservateur général du Patrimoine (honoraire), dirige au Seuil la collection «Arts rupestres». Jean Courtin, préhistorien, fut directeur de recherches au Centre national de la recherche scientifique et est spécialiste de recherches sous-marin Voir la suite

  • 2020198207

  • Seuil

  • Arts Rupestres