• Santamare
Santamare

Santamare

Sur SantaMare se lève un avis de tempête. Et le mauvais temps d'alors a pour nom Dominique. Sitôt le pied posé sur l'île , elle s'en vient bousculer la petite Clara, et Jules le petit père. Elle précipite Victoire dans la satanée folie qui la guette. Elle s'abat sur l'île comme une blessure, la Dominique : incisive et têtue, le coeur à la chamade, avec de larges creux d'enfance dessinés au bord des lèvres. Des quelques mots qu'elle détient, du peu de secret qu'elle couve, elle pose des questions et fait se lever des doutes. Qui donc est qui, dans cette histoire ? Au jeu du «Qui perd - gagne son identité», personne ne peut plus affirmer savoir qui il est vraiment ni comment il s'appelle. Jeu de substitutions et de cruautés tranquilles, où chacun finit par s'apercevoir que seule l'absurdité, parfois, préside aux destinées. Jeu de facettes et de miroirs qui aboutit au silence des uns et à la mort des autres. Michèle Péraldi, professeur de Lettres, qui travaille actuellement en milieu pénitencier, signe ici son premier roman. Extrait du livre : VICTOIRE Il pleut depuis sept jours et sept nuits sans discontinuer. Et il vente la semaine. Pluies par rideaux entiers et vents en cascades. Les deux se mêlent, soufflent, sifflent, clapotent et suintent de concert. Sur l'horizon, des bourrasques se lèvent et tourbillonnent. Affolement atmosphérique à caractère cyclonique. Activité titanesque. Inhabituelle et inattendue : on avait seulement entendu parler d'un avis de tempête. Dans l'ensemble, cela fait peur aux hommes. Les minisculise. Les ratapetisse. Ils s'immobilisent, quand le monde se déchaîne autour d'eux. La bouche ouverte en signe d'incompréhension. Les pieds dans l'eau qui commence à monter. Le front baissé contre le vent. Les dos plaqués aux murs de leurs maisons, pareils à de petits insectes surpris, contraints de s'agripper aux seules pierres qu'ils pensent encore indestructibles. Voir la suite

  • 2750003237

  • La Bruyere Eds