• Repenser le management
Repenser le management

Repenser le management

La montée en puissance de la société de l'information, catalysée par les outils numériques, a introduit une nouvelle for me de complexité qui aurait dû aiguiser la conscience managériale. Or, non seulement il n'en est rien mais le fossé se creuse entre un modèle de société hyper connectée et un mode de management à l'ancienne, figé dans une logique du « cause à effet » qui s'obstine à changer les éléments du système (personnes, fonctions, périmètres, organigramme...) plutôt que son mode de fonctionnement. Au-delà de la question des outils, des méthodes et autres processus, c'est plus encore celle des barrières psychosociologiques qui doit être posée. Il s'agit d'apprendre à naviguer au-delà des cartes managériales du monde connu, une démarche dont l'auteur donne ici de nombreux exemples. Dans ce contexte et à contre-courant de la pensée dominante, le propos de ce livre n'est pas d'expliquer comment changer les structures à travers d'illusoires« réorganisations », mais comment les faire mieux fonctionner pour réconcilier trois des dynamiques vitales de l'entreprise : celle qui produit, celle qui vend et celle qui innove. Pour y parvenir, l'auteur montre comment utiliser la « force du système » afin de solliciter les acteurs opérationnels, où qu'ils soient et quelle que soit leur fonction, et comment modifier les interactions des blocs constitutifs de l'entreprise afin de transformer l'organisation, privée ou publique, en « accélérateur de flux » constamment à la recherche de nouveaux équilibres. Enfin, en expliquant comment dépouiller la relation hiérarchique de tous ses oripeaux (influence et autorité, négation de la complexité, appât de la récompense, etc.), l'auteur plaide en faveur d'une dynamique humaine différente et infiniment plus positive pour l'entreprise comme pour ses collaborateurs. Daniel Martin-Gelot a été directeur de l'informatique des sociétés d'un groupe de grande distribution puis membre du comité directeur de l'activité conseil et ingénierie d'un groupe industriel international. Il aura conduit à ce poste de nombreuses missions de management de l'innovation ou de redressement d'entreprises majeures avant de cofonder et présider, en 1989, la société de conseil Aerial, tout en assurant des responsabilités patronales au Syntec. Les trois filiales d'Aerial basées à Paris, Anvers et New York seront cédées en 2001 à un leader du domaine numérique, dont Daniel Martin-Gelot devient le directeur de la stratégie avant de relancer Aerial sur le marché du conseil de direction. Aerial est aujourd'hui reconnu par les grandes organisations publiques et privées pour ses capacités à réorienter les stratégies et réaligner les modes de fonctionnement dans le monde numérique. Daniel Martin-Gelot est diplômé d'un Master 2 orienté systémique et de l'Executive MBA d'HEC. Il est par ailleurs navigateur hauturier. C'est une passion fertile en décisions urgentes et délicates qui appuient son propos de métaphores très concrètes. Voir la suite

  • 2840017768

  • Maxima